Le spot d’ITele pour l’Euro 2016, un raté non-assumé !

502
0
Share:

D’une bonne inspiration, à une réalisation complètement ratée, il n’y a souvent qu’un pas. Eh bien le spot d’ITele pour l’Euro 2016 n’y échappe pas et nous laisse complètement pantois.

Annoncer l’Euro 2016 avec humour

ITele a choisi de nous donner le sourire pour ce lancement de l’Euro 2016 en France, attendu par de nombreux français. Moi même, grand passionné de foot je l’attendais depuis 2 ans avec une impatience qui finissait par déborder.

Toujours est-il que la période était à toutes les communications : les marques, les entreprises, la presse, les chaînes de télé, les émissions…

C’est au sein de cet ensemble de communications opportunistes qu’ITele et son agence HVH FILMS cherche à diffuser son message : « C’est aussi l’Euro sur ITele, Venez voir ce qu’on fait !« 

L’idée dans ces périodes fastes en matière de messages publicitaires, c’est de se distinguer en ayant un axe et un ton différent des autres. Bien souvent, malheureusement, le seul axe que trouvent les marques est l’humour. A croire que l’on ne peut se différencier que par une communication à portée humoristique. Bref.

Comme si nous n’avions pas compris, ITele nous renseigne dans son titre le cachet « humour » de la vidéo : « Avec humour, Pascal Praud, Pierre Ménès et Djibril Cissé annoncent l’Euro sur ITele« . C’est déjà en trop, comme une justification inutile à ce qui va arriver. Ne jamais annoncer ou justifier ses blagues de la sorte, c’est un bon point de départ.

Le spot publicitaire ITele 2016

Une idée mal-réalisée est une mauvaise idée

L’idée du spot est originale : jouer sur le double emploi de « coupe » pour imager cette minute publicitaire, tout en utilisant les coupes célèbres du foot ! On retrouve donc la fameuse touffe de cheveux de Carlos Valderrama sur Pascal Praud, ou la coupe, aujourd’hui terriblement ringarde, de Chris Waddle sur Jean-Luc Arribart. Djibril Cissé, en coiffeur évident grâce à ses nombreuses originalités capillaires, nous fait même une petite apparition dans la vidéo. D’ailleurs, utiliser la coupe de cheveux de Valderrama, un joueur colombien, pour l’Euro, ça sonne un peu bizarre non ?

En se baladant un petit peu dans le spot, on a un arrière-goût particulier : le jeu d’acteur est catastrophique et entraîne cette idée, plutôt sympathique au départ, vers un gouffre publicitaire ! On sent la récitation, les réactions contrôlées, les jeux de mots pas naturels.

Ce spot met en exergue une forme de vidéo trop contrôlée, qui n’assume pas vraiment sa parure d’humour. Elle cherche à se justifier de son originalité et laisse donc tomber à plat le scénario écrit. C’est quelque peu déceptif !

Ce spot nous permet en tout cas de nous poser une question très intéressante : une campagne de communication vaut-elle la peine d’être réalisée si elle n’est pas assumée ?

Share:

Commenter